Černý, Jaroslav

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Černý, Jaroslav

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1898-1970

Historique

Né à Plzeň, en Tchéquie, Jaroslav Černý est une figure marquante de l’égyptologie. Après des études à Prague, puis à Berlin, il doit travailler tout en préparant un doctorat sur le site de Deir el-Médina, sujet auquel il consacrera l’essentiel de sa vie de chercheur. Bernard Bruyère l’y accueille à partir de 1925 comme épigraphiste. Il étudie les ostraca du musée égyptien au Caire, et donne des cours à l’université Charles à Prague. Son savoir fait de lui un des spécialistes de l’égyptien, et de l’écriture hiératique. Sa grande œuvre est la publication des ostraca documentaires de Deir el-Médina ; parallèlement, il assiste Alan Gardiner pour celle de sa propre collection, et de papyrus du British Museum. Les deux copient des inscriptions au Sinaï. Après la Deuxième Guerre Mondiale, il copie des inscriptions de l’Ancien Empire, s’intéresse au copte, et prépare une grammaire de l’égyptien de la seconde phase. En 1943 il s’installe au Royaume-Uni, et devient peu après professeur d’égyptologie à l’université d’Oxford ; il est également membre émérite du Queen’s College. Il enseigne aux universités de Brown, Philadelphie et Tübingen, et donne un cours au Collège de France en 1968. De 1947 à 1970, il siège au comité de l’Egypt Exploration Society et est membre de nombreuses sociétés savantes. Lors de la campagne de l’Unesco pour les monuments de Nubie, il œuvre à Amada, Gebel esh-Shams et Abou Simbel, et apporte son aide à l’étude d’El-Lessiya. Jaroslav Černý s’est aussi rendu célèbre pour son travail sur les graffitis de la montagne thébaine. Son apport est tel que la France fait don d’un important lot d’objets de Deir el-Médina au musée Náprstek de Prague. Outre ses travaux sur la langue et l’écriture, on lui doit des ouvrages sur la religion et l’histoire du Nouvel Empire. Plusieurs ouvrages fondamentaux sont parus à titre posthume, parmi lesquels : A Community of Workmen at Thebes in the Ramesside Period (1973), A Late-Egyptian Grammar (1975) avec S.I. Groll, et le Coptic Etymological Dictionary (1976).

Lieux

Statut juridique

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés