Risultati 350

Record d'autorità

Corteggiani, Jean-Pierre

  • IdRef.fr_026800071
  • Persona
  • 1942-12-02/2022-03-15

Égyptologue français.

Černý, Marie

  • Persona
  • 1899-XX-XX/1991-XX-XX

Épouse de Jaroslav Černý.

Černý, Jaroslav

  • IdRef.fr_056538782
  • Persona
  • 1898-08-22/1970-05-29

Égyptologue tchèque.

Né à Plzeň, en République Tchèque, Jaroslav Černý est une figure marquante de l’égyptologie.

Après des études à Prague, puis à Berlin, il doit travailler tout en préparant un doctorat sur le site de Deir el-Médina, sujet auquel il consacrera l’essentiel de sa vie de chercheur. Bernard Bruyère l’y accueille à partir de 1925 comme épigraphiste. Il étudie les ostraca du musée égyptien au Caire, et donne des cours à l’université Charles à Prague.

Son savoir fait de lui un des spécialistes de l’égyptien, et de l’écriture hiératique. Sa grande œuvre est la publication des ostraca documentaires de Deir el-Médina ; parallèlement, il assiste Alan Gardiner pour celle de sa propre collection, et de papyrus du British Museum. Les deux copient des inscriptions au Sinaï.

Après la Deuxième Guerre Mondiale, il copie des inscriptions de l’Ancien Empire, s’intéresse au copte, et prépare une grammaire de l’égyptien de la seconde phase. En 1943 il s’installe au Royaume-Uni, et devient peu après professeur d’égyptologie à l’université d’Oxford ; il est également membre émérite du Queen’s College. Il enseigne aux universités de Brown, Philadelphie et Tübingen, et donne un cours au Collège de France en 1968.

De 1947 à 1970, il siège au comité de l’Egypt Exploration Society et est membre de nombreuses sociétés savantes. Lors de la campagne de l’Unesco pour les monuments de Nubie, il œuvre à Amada, Gebel esh-Shams et Abou Simbel, et apporte son aide à l’étude d’El-Lessiya. Jaroslav Černý s’est aussi rendu célèbre pour son travail sur les graffitis de la montagne thébaine.

Son apport est tel que la France fait don d’un important lot d’objets de Deir el-Médina au musée Náprstek de Prague. Outre ses travaux sur la langue et l’écriture, on lui doit des ouvrages sur la religion et l’histoire du Nouvel Empire.

Plusieurs ouvrages fondamentaux sont parus à titre posthume, parmi lesquels : A Community of Workmen at Thebes in the Ramesside Period (1973), A Late-Egyptian Grammar (1975) avec S.I. Groll, et le Coptic Etymological Dictionary (1976).

Foucart, Georges

  • IdRef.fr_029319684
  • Persona
  • 1865-12-11/1943-05-18

Égyptologue français.

Gori, Rinaldo

  • Persona
  • 1933-11-05/

Collaborateur technique puis directeur de l'imprimerie de l'Institut français d'archéologie orientale.

Goyon, Jean-Claude

  • IdRef.fr_026899590
  • Persona
  • 1937-08-02/2021-06-24

Égyptologue français.

Habachi, Labib

  • IdRef.fr_026911612
  • Persona
  • 1906-04-18/1984-02-18

Égyptologue égyptien.

Labib Habachi a d'abord étudié les mathématiques à l'Université Fouad Ier puis a été transféré en 1925 au département d'égyptologie.

Nommé inspecteur du Service des Antiquités en 1930, il est en poste à Assouan, Louxor, Le Caire, Edfou, Abydos, Sohag, Zagazig et Tanta.

En 1944, il est promu Chef inspecteur de la Haute Égypte, poste qu'il occupera jusqu'à sa démission en 1960. Il devient ensuite consultant pour la Nubian Expedition de l'Oriental Institute de Chicago de 1960 à 1963.

Labib Habachi a été membre de l'Institut allemand d'archéologie, membre de l'Institut d'Égypte, membre honoraire de l'université Charles de Prague et de la Société française d'égyptologie. Il s'est vu décerner la décoration de Première Classe des Arts et des Sciences de l'Égypte en 1959, l'Ordre du Mérite italien en 1973, la Légion d'honneur française en 1979, et l'Ordre du Mérite autrichien en 1980. Il a été élu President honoraire à vie de l'association internationale des études coptes en 1978.

Haggar, Joseph

  • Persona
  • 1891-11-26/1985-03-08

Agent comptable pour l'Institut français d'archéologie orientale.

Henne, Henri

  • IdRef.fr_067042155
  • Persona
  • 1895-09-16/1983-04-23

Orientaliste français.

Jacquet, Jean

  • IdRef.fr_059194537
  • Persona
  • 1921-03-05/2016-01-07

Égyptologue français.

Jouguet, Pierre Félix Amédée

  • IdRef.fr_031932347
  • Persona
  • 1869-05-14/1949-07-09

Helléniste suisse.

Il étudie à l'École normale supérieure de 1890 à 1893, date à laquelle il part pour l'École française d'Athènes.

En 1894, il se rend en Égypte à la demande de Jacques de Morgan, notamment pour étudier les papyrus gréco-romains et passe une année comme membre scientifique de l'Institut français d'archéologie orientale.

Nommé chargé de cours de philologie grecque à la Faculté de Lille en 1898, il revient en Égypte à de nombreuses reprises pour fouiller dans le Fayoum et à Edfou.

En 1911, il obtient son doctorat ès lettres et devient Professeur à la Faculté de Lille en 1913. Entre temps, il est nommé en 1912 directeur d'études de philologie grecque à l'École pratique des hautes études.

En 1919, il enseigne à la Sorbonne. Il y reste jusqu'en 1928, date à laquelle il gagne Le Caire pour prendre le poste de Directeur de l'Institut français d'archéologie orientale, position qu'il occupe jusqu'en 1940. À partir de 1937 et jusqu'en 1949, date de son retour en France, il est Professeur à l'université du Caire.

Khater, Antoine

  • IdRef.fr_070425078
  • Persona
  • 1928-04-17/2005-06-01

Docteur en droit égyptien.

Conseiller juridique et chargé des relations publiques pour l'Institut français d'archéologie orientale.

Secrétaire général de la Société d'Archéologie Copte.

Kuentz, Charles

  • IdRef.fr_03474584X
  • Persona
  • 1895-06-18/1978-05-24

Égyptologue français.

Loret, Victor Clément Georges Philippe

  • IdRef.fr_085712140
  • Persona
  • 1859-09-01/1946-02-03

Égyptologue français.

Né le 01 septembre 1859 à Paris, Victor Clément Georges Philippe Loret étudia l’égyptologie sous la direction de Gaston Maspero à l’École Pratique des Hautes Études et au Collège de France. Il suivit ensuite Maspero à l’Institut français d’archéologie orientale nouvellement fondé dont il fut l’un des premiers membres en 1881.

Étudiant les monuments de la Vallée des Rois et de la nécropole thébaine, il y réalise d’importantes découvertes notamment la tombe de Thoutmosis III et celle d’Amenhotep II qui avait servi de cache pour plusieurs momies royales du Nouvel Empire.

Durant sa carrière, Victor Loret s’intéressa à de nombreux sujets variés comme la grammaire, l’histoire, la religion, la botanique, la zoologie et la musique de l’Égypte ancienne. Il enseigna pendant plusieurs années à l’Université de Lyon dont l’institut d’égyptologie porte aujourd’hui son nom.

Victor Loret est décédé à Lyon le 03 février 1946. Ses archives ont été léguées en partie à l’Université de Lyon et en partie à l’un de ses élèves, Alexandre Varille.

Capart, Jean

  • IdRef.fr_147932815
  • Persona
  • 1877-02-21/1947-06-16

Égyptologue belge.

Devambez, Pierre André

  • IdRef.fr_032341253
  • Persona
  • 1902-11-13/1980-01-14

Archéologue et helléniste français.

Risultati da 161 a 180 di 350