349 Treffer anzeigen

Normdatei

Amélineau, Émile Clément

  • IdRef.fr_026684268
  • Person
  • 1850-08-28/1915-01-12

Égyptologue et coptisant français.

Émile Amélineau suit une première formation pour faire partie des ordres du diocèse de Rennes. Au cours de ses études, il assiste aux cours donnés par Felix Robiou qui l’initie à l’égyptologie. Il décide alors d’étudier l’égyptologie et le copte à Paris, notamment sous la direction de Gaston Maspero et Eugène Grébaut, jusqu’en 1883. Après sa formation, il étudie des manuscrits coptes entreposés à l’université d’Oxford et de Leyde. De 1882 à 1887, il rejoint la mission archéologique française au Caire. En 1887, il décide de rompre ses vœux. Il achève sa carrière comme professeur à l’université jusqu’en 1903 puis chargé du cours d’histoire des religions à l’École Pratique des Hautes Etudes jusqu’à sa mort.

Entre 1894 et 1898, Émile Amélineau fouille à Abydos où il trouve la tombe royale de Narmer et la stèle de Djet. Toutefois, ses méthodes de fouilles et publications sont critiquées pour leur manque de rigueur scientifique, notamment par ses contemporains et ses anciens professeurs. De plus, il vend certaines antiquités ramenées d’Égypte à Paris en 1904. Il fait don du reste de ses découvertes à la Société dunoise d’archéologie de Châteaudun qui les expose dans le musée des Beaux-arts et d’histoire naturelle jusqu’à nos jours.

Adriani, Achille

  • IdRef.fr_028458877
  • Person
  • 1905-04-23/1982-12-14

Archéologue italien.

Achille Adriani est un archéologue italien, diplômé de l’université de Rome, spécialisé dans l’archéologie alexandrine pour laquelle il est reconnu au niveau international.

Il débute sa carrière en travaillant pour l’Institut Italien d’Athènes pour un an avant d’être désigné inspecteur des antiquités à Naples. De 1932 à 1940, il occupe le poste de directeur du musée gréco-romain d'Alexandrie. Parallèlement, entre 1933 et 1939, il s’implique de plus en plus dans la gestion et la publication du bulletin de la Société d’archéologie d’Alexandrie. En 1940, il est rappelé en Italie pour défendre son pays durant la Seconde Guerre mondiale.

À la fin de la guerre, Achille Adriani est nommé inspecteur des antiquités de Rome jusqu’en 1948 avant de reprendre sa position de directeur de musée gréco-romain d'Alexandrie jusqu’en 1952. À partir de 1948, il commence à enseigner l’archéologie gréco-romaine à l’université de Palerme où il reste jusqu'en 1966, avant de poursuivre sa carrière à l'université de Naples puis de Rome jusqu'en 1975. Il dirige plusieurs chantiers de fouilles en Égypte, à Alexandrie, Antinoë et Aboukir.

Adams, William Yewdale

  • IdRef.fr_029855748
  • Person
  • 1927-08-06/2019-08-22

Archéologue et anthropologue américain.

William Adams s’est principalement consacré à l’étude de la Nubie antique.

Il entame sa formation universitaire à l’âge de 16 ans à l’université de Stanford, avant de s’engager dans la Marine pour un an en 1945. Après quoi, il reprend ses études en anthropologie à l’université de Berkeley en Californie, où il obtient sa licence. Il poursuit ensuite avec un master à l’université d’Arizona. Au cours de son master, en 1955, il épouse l’anthropologue Nettie Alice Kesseler qui l’assistera dans son travail. William Adams acquiert un doctorat dans la même université, portant sur le rôle du commerce chez les Navajos. Il achève sa formation en 1957.

Par la suite, William Adams travaille pour le musée d’Arizona du Nord, documentant les environs des rivières San Juan et Colorado en prévision de la construction du barrage du Glen Canyon. En 1959, il effectue des photos aériennes au Soudan pour l’UNESCO, lors de la recherche de sites archéologiques à documenter en prévision de la construction du barrage d’Assouan. Suite à ces recherches, William Adams établit une typologie de la poterie nubienne, toujours employée de nos jours. Il est récompensé pour ses recherches sur la société nubienne par l’honneur civil le plus élevé du Soudan : la médaille de l’Ordre des Deux Nils.

De 1959 à 1966, il dirige des fouilles à Faras, Meinarti et Kulubnarti. Il collabore également avec la Société d’Exploration Égyptienne sur le chantier de Qasr Ibrim entre 1972 et 1988.

Desdames, Marcelle Vahé Arménak

  • IdRef.fr_11002687X
  • Person
  • 1937-12-04/2016-05-02

Secrétaire-claviste, agent de bureau et secrétaire de direction puis responsable des relations avec les administrations égyptiennes pour l'Institut français d'archéologie orientale.

Bonnet, Charles

  • IdRef.fr_027948471
  • Person
  • 1933-03-15/

Archéologue suisse.

Borchardt, Emilie

  • Person
  • 1877-07-21/1948-10-31

Épouse de Ludwig Borchardt.

Dikaios, Porphyrios

  • IdRef.fr_085713023
  • Person
  • 1904-08-16/1971-08-24

Archéologue grec.

Il a été directeur du département des antiquités de Chypre et conservateur de son musée.

Il est notamment connu pour avoir découvert en 1934 le site néolithique de Choirokoitia.

Dunham, Marion Jessie

  • Person
  • 18XX-XX-XX/19XX-XX-XX

Épouse de Dows Dunham.

Gasse, Annie

  • IdRef.fr_026883260
  • Person
  • 1953-07-25/

Égyptologue française.

Clère, Jacques Jean

  • IdRef.fr_127651543
  • Person
  • 1906-09-07/1989-06-05

Égyptologue français.

Né à paris, il est le dernier né d’une famille de onze enfants. Dessinateur de formation, il découvre l’art égyptien en s’exerçant à la copie des œuvres du Louvre et se forme à l’égyptologie en suivant les cours d’égyptien-copte d’Henri Sottas puis s’inscrit à l’école du Louvre en 1925. Son talent le fait remarquer, et, dès 1926, il intègre la mission de fouilles de Deir el-Médina comme dessinateur. L’année suivant, il travaille à Médamoud.

Cependant, c’est à l’étude des langues qu'il s’intéresse. Il étudie auprès d’Alexandre Moret, Raymond Weill, Gustave Lefebvre et Pierre Lacau, et, à Berlin, auprès de Kurt Seth et Erman Grapow. Jean Jacques Clère a une licence ès-lettres en arabe et un diplôme de berbère. À partir des années 1930, il publie régulièrement dans les principales revues à comités, discutant des points de philologie et de grammaire.

En 1949 il succède à Gustave Lefebvre comme directeur d’étude en égyptien à l'École Pratique des Hautes Études. En 1951 et 1960, il est professeur invité par l’université de Providence, et en 1967, boursier au musée de Brooklyn.

Sa production est abondante ; on lui doit plus de quatre-vingts articles et plusieurs monographies dont les célèbres Textes de la première Période Intermédiaire et de la XIe dynastie co-écrit avec Jacques Vandier, un Répertoire d’onomastique de Deir el-Médineh (1949) avec Jaroslav Černý et Bernard Bruyère et Le papyrus de Nesmin (1897), un livre funéraire ptolémaïque.

Meeks, Dimitri

  • IdRef.fr_027021238
  • Person
  • 1941-12-29/

Égyptologue français.

Menassa, Laïla

  • IdRef.fr_050544985
  • Person
  • 1945-07-01/2020-06-17

Dessinatrice égyptienne.

Née le 1er juillet 1945 au Caire, elle a fait sa scolarité à l'Institut des religieuses franciscaines missionnaires du Caire puis a suivi les cours des beaux-arts.

Elle fut recrutée d'abord au Centre Culturel Français pendant 3 ans, de 1966 à 1969, alternant des missions de secrétariat, de surveillance des classes secondaires et les travaux de dessins (maquettes des manuels scolaires et des tableaux muraux destinés aux cours de langue).

Elle rejoignit ensuite l’Institut français d'archéologie orientale sous la direction de Serge Sauneron, qui lui confia le dessin des scènes du temple d'Esna d'après photos. La même année, elle entreprit les dessins de tombes à Deir el-Médina, puis participa aux chantiers archéologiques de Karnak-nord, Douch, Balat, notamment pour dessiner les céramiques et objets découverts lors des fouilles.

Elle est l’auteur, avec Pierre Laferrière, d’un ouvrage richement illustré sur la sāqia, machine en bois mue par la force animale utilisée pour l’irrigation des terres cultivées à partir d’un puits, publié par l'Institut français d'archéologie orientale.

Andreu-Lanoë, Guillemette

  • IdRef.fr_029120497
  • Person
  • 1948-08-03/

Égyptologue et conservatrice du patrimoine française.

Guillemette Andreu-Lanoë est titulaire d'un doctorat en égyptologie présenté à l'université de Paris-Sorbonne en 1978.

Nommée pensionnaire de l'Institut français d'archéologie orientale en 1978, elle participe aux chantiers de fouilles de l'Institut notamment à Deir el-Médina, Balat, Douch et aux Kellia.

Revenue en France en 1982, elle enseigne l'archéologie et l'épigraphie égyptienne à l'École du Louvre de 1982 à 1997. Parallèlement, elle est vacataire à la conservation du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre de 1982 à 1986, chercheur à l'inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France auprès de la conservation régionale de la DRAC d'Île de France de 1986 à 1989, ingénieur I.T.A 3A à la Direction du Livre et de la Lecture, département des bibliothèques, cellules patrimoine de 1989 à 1990 et ingénieur d'études au musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes de 1991 à 1997.

De 1997 à 2001, elle est conservateur, chargée de la collection archéologique au musée national du Moyen Âge-Thermes et hôtel de Cluny. En 2001, elle est nommée conservateur puis conservateur en chef au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre, département qu'elle dirige de 2007 à 2014. Depuis 2015, elle est chargée de mission au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Elle dirige le chantier archéologique de Deir el-Médina de 2003 à 2005 puis la mission du Louvre à Saqqarah de 2007 à 2014.

Scopello, Madeleine

  • IdRef.fr_028798058
  • Person
  • 1953-11-04/

Historienne des religions et coptisante française.

Valbelle, Dominique

  • IdRef.fr_027174107
  • Person
  • 1947-09-15/

Égyptologue française.

Lecler, Alain

  • IdRef.fr_028307860
  • Person
  • 1950-10-24/2020-10-31

Photographe français pour l'Institut français d'archéologie orientale.

Weiss, Charles André

  • IdRef.fr_060651903
  • Person
  • 1858-09-30/1928-08-31

Juriste et universitaire français.

Ergebnisse: 1 bis 20 von 349