Affichage de 158 résultats

Notice d'autorité
Personne

Drioton, Étienne

  • Personne
  • 1889-1961

Égyptologue français.
Après des études au grand séminaire de Nancy où il entre en 1905, il prend les ordres en 1912, puis il part à Rome où il soutient ses thèses de doctorat de Philosopie (Académie de Saint-Thomas, 1912) et de Théologie (Université Grégorienne, 1913). En 1914 il obtient une licence ès-Sciences bibliques de la Commission pontificale biblique au Vatican.
De retour à Paris, il suit les cours de Georges Bénédite à l'École du Louvre et d'Alexandre Moret à l'École pratique des hautes études.
En 1918 il est Diplômé de l'École Libre des langues orientales de l'Institut Catholique de Paris où il avait suivit les cours de Philippe Virey : en 1919 il succède à ce dernier dans la chaire de Philologie égyptienne et copte.
Il devient Conférencier des Musées Nationaux en 1924 et l'année suivante il est envoyé par la musée du Louvre en mission en Égypte, ce qui lui permet d'intégrer différentes missions de fouille, notamment celles de Médamoud et de Tôd, dirigées par F. Bisson de la Roque, dont il devient l'épigraphiste.
En 1926 il est nommé Conservateur adjoint au Département des Antiquités Égyptiennes du Louvre avant de devenir d'abord Conservateur en 1940 et ensuite Conservateur en chef en 1943.
Ainsi, de 1926 à 1936, il partage son temps entre l'Égypte et Paris où il enseigne la langue égyptienne à l'Institut Catholique et à l'École du Louvre.
En 1936 il remplace Pierre Lacau à la Direction générale du Service des Antiquités de l'Égypte, poste qu'il occupe jusqu'en 1952. Pendant ce temps, il enseigne également à l'Institut d'Égyptologie de l'Université du Caire.
En 1937 il est nommé Correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
Rentré définitivement en France en 1952 il devient Directeur de Recherche au Cnrs.
Également Président de la Société Française d'Égyptologie, en 1957 il succède à Pierre Montet au Collège de France, où il enseigne jusqu'à sa retraite en 1960.
Il est Correspondant de l'Institut d'Égypte.
Distinctions : Officier de la Légion d'honneur.

Clédat, Jean

  • Personne
  • 1871 - 1943

Égyptologue français.

Il étudie d'abord à l'École des Beaux-Arts de Paris avant de se tourner vers l'Égyptologie qu'il étudie à l'École du Louvre, à l'École pratiques des hautes études et au Collège de France.
A partir de 1900, il enseigne à l'Ecole d'Anthropologie de Paris et devient pensionnaire à l'Ifao.
Il mène plusieurs fouilles en Égypte pour le compte du Service des Antiquités, l'Ifao, la Compagnie du Canal de Suez etc.
Il travaille ainsi sur de nombreux sites d'époque copte et plus particulièrement à Baouit, de 1901 à 1903, où il met au jour le monastère.
Il fouille également à Deir Abou Hennes, à Assouan (monastère de Saint Siméon), à Assiout et à Akhmim ainsi qu'à Sohag (monastères) et à Éléphantine.

Clère, Pierre

  • Personne
  • 1914-1962

Pierre Clère découvrit l’art égyptien au musée du Louvre, avant de se former à l’EPHE. Cet intérêt l’amène à se spécialiser en dessin archéologique, un savoir-faire rapidement mis en œuvre d’abord sur les fouilles au Liban puis en Égypte. Après la guerre il est chargé de relever le décor de la porte d’Évergète, une tâche fastidieuse dont il s’acquitta parfaitement. Son dernier travail a été le dessin de textes du temple d’Esna. Pierre Clère est le cousin de Jacques Jean Clère.

Clère, Jacques Jean

  • Personne
  • 1906-1989

Égyptologue français. Né à paris, il est le dernier né d’une famille de onze enfants. Dessinateur de formation, il découvre l’art égyptien en s’exerçant à la copie des œuvres du Louvre et se forme à l’égyptologie en suivant les cours d’égyptien-copte d’Henri Sottas puis s’inscrit à l’école du Louvre en 1925. Son talent le fait remarquer, et, dès 1926, il intègre la mission de fouilles de Deir el-Médina comme dessinateur. L’année suivant, il travaille à Médamoud. Cependant, c’est à l’étude des langues qu'il s’intéresse. Il étudie auprès d’Alexandre Moret, Raymond Weill, Gustave Lefebvre et Pierre Lacau, et, à Berlin, auprès de Kurt Seth et Erman Grapow. Jean Jacques Clère a une licence ès-lettres en arabe et un diplôme de berbère. À partir des années 1930, il publie régulièrement dans les principales revues à comités, discutant des points de philologie et de grammaire. En 1949 il succède à Gustave Lefebvre comme directeur d’étude en égyptien à l'École Pratique des Hautes Études. En 1951 et 1960, il est professeur invité par l’université de Providence, et en 1967, boursier au musée de Brooklyn. SSa production est abondante ; on lui doit plus de quatre-vingts articles et plusieurs monographies dont les célèbres Textes de la première Période Intermédiaire et de la XIe dynastie co-écrit avec Jacques Vandier, un Répertoire d’onomastique de Deir el-Médineh (1949) avec Jaroslav Černý et Bernard Bruyère et Le papyrus de Nesmin (1897), un livre funéraire ptolémaïque.

Résultats 101 à 110 sur 158