Affichage de 410 résultats

Notice d'autorité

Chassinat, Émile Gaston

  • Personne
  • 1868-05-05/1948-05-26

Égyptologue français. Directeur de l'Ifao. Bien que spécialiste des textes ptolémaïques, Chassinat va engager des fouilles sur de nombreux sites. Il fouille lui-même à Meir et à Abou Roach. Il publie par ailleurs les textes des temples d'Edfou et de Dendara.

1868-05-05 : naissance à Paris, France
1882 : ouvrier typographe à l'Imprimerie nationale
1888 : début des études en égyptologie à l'École pratique des hautes études
1894 : diplôme de l'École pratique des hautes études
1892/1895 : secrétaire de la Revue de l'histoire des religions
1894 : attaché au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre
1895 : membre de l'Institut français d'archéologie orientale
1897 : membre de la Commission internationale du catalogue scientifique du musée du Caire
1899/1912 : directeur de l'Institut français d'archéologie orientale
1903 : officier de l'Instruction publique
1909 : chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur
1927 : prix Maspero de l'Académie des inscriptions et belles-lettres pour la publication du Temple d'Edfou
1948 : membre de l'Institut d'Égypte
1948-05-26 : décès à Saint-Germain-en-Laye, France

Chastenet

  • Personne

Clère, Jacques Jean

  • Personne
  • 1906-1989

Égyptologue français. Né à paris, il est le dernier né d’une famille de onze enfants. Dessinateur de formation, il découvre l’art égyptien en s’exerçant à la copie des œuvres du Louvre et se forme à l’égyptologie en suivant les cours d’égyptien-copte d’Henri Sottas puis s’inscrit à l’école du Louvre en 1925. Son talent le fait remarquer, et, dès 1926, il intègre la mission de fouilles de Deir el-Médina comme dessinateur. L’année suivant, il travaille à Médamoud. Cependant, c’est à l’étude des langues qu'il s’intéresse. Il étudie auprès d’Alexandre Moret, Raymond Weill, Gustave Lefebvre et Pierre Lacau, et, à Berlin, auprès de Kurt Seth et Erman Grapow. Jean Jacques Clère a une licence ès-lettres en arabe et un diplôme de berbère. À partir des années 1930, il publie régulièrement dans les principales revues à comités, discutant des points de philologie et de grammaire. En 1949 il succède à Gustave Lefebvre comme directeur d’étude en égyptien à l'École Pratique des Hautes Études. En 1951 et 1960, il est professeur invité par l’université de Providence, et en 1967, boursier au musée de Brooklyn. SSa production est abondante ; on lui doit plus de quatre-vingts articles et plusieurs monographies dont les célèbres Textes de la première Période Intermédiaire et de la XIe dynastie co-écrit avec Jacques Vandier, un Répertoire d’onomastique de Deir el-Médineh (1949) avec Jaroslav Černý et Bernard Bruyère et Le papyrus de Nesmin (1897), un livre funéraire ptolémaïque.

Clère, Pierre

  • Personne
  • 1914-1962

Pierre Clère découvrit l’art égyptien au musée du Louvre, avant de se former à l’EPHE. Cet intérêt l’amène à se spécialiser en dessin archéologique, un savoir-faire rapidement mis en œuvre d’abord sur les fouilles au Liban puis en Égypte. Après la guerre il est chargé de relever le décor de la porte d’Évergète, une tâche fastidieuse dont il s’acquitta parfaitement. Son dernier travail a été le dessin de textes du temple d’Esna. Pierre Clère est le cousin de Jacques Jean Clère.

Clédat, Jean

  • Personne
  • 1871 - 1943

Égyptologue français.

Il étudie d'abord à l'École des Beaux-Arts de Paris avant de se tourner vers l'Égyptologie qu'il étudie à l'École du Louvre, à l'École pratiques des hautes études et au Collège de France.
A partir de 1900, il enseigne à l'Ecole d'Anthropologie de Paris et devient pensionnaire à l'Ifao.
Il mène plusieurs fouilles en Égypte pour le compte du Service des Antiquités, l'Ifao, la Compagnie du Canal de Suez etc.
Il travaille ainsi sur de nombreux sites d'époque copte et plus particulièrement à Baouit, de 1901 à 1903, où il met au jour le monastère.
Il fouille également à Deir Abou Hennes, à Assouan (monastère de Saint Siméon), à Assiout et à Akhmim ainsi qu'à Sohag (monastères) et à Éléphantine.

Conseil suprême des Antiquités égyptiennes

  • Collectivité
  • 1858/

Institution égyptienne ayant pour mission de surveiller les fouilles menées en Égypte et d'en diffuser les produits.

Chronologie :
1858 : Fondation par Auguste Mariette sur l'ordre du vice-roi Saïd Pacha sous le le nom de Service de conservation des antiquités de l'Égypte.
1892 : Renommé Service des antiquités de l'Égypte
1971 : Renommé Organisation des antiquités égyptiennes
1993 : Renommé Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.

Résultats 81 à 90 sur 410