Risultati 372

Record d'autorità

Sainte Fare Garnot, Jean Henri Marie André Michel

  • IdRef.fr_060546689
  • Persona
  • 1908-07-26/1963-06-20

Égyptologue français.

Né en 1908, disciple d'Alexandre Moret et de Gustave Lefebvre, Jean Sainte-Fare Garnot a dirigé l'Institut français d'archéologie orientale de 1953 à 1959.

Revenu à Paris, il enseigna à la Sorbonne et à l'École Pratique des Hautes Études.

Parmi ses travaux fondamentaux, citons « L'Appel aux vivants dans les textes funéraires égyptiens » et « L'Hommage aux dieux d'après les textes des Pyramides ». Il était correspondant de l'Institut de France et président de la Société Française d'Égyptologie.

Varille, Alexandre

  • IdRef.fr_059852895
  • Persona
  • 1909-03-12/1951-11-01

Égyptologue français.

Jacquet, Jean

  • IdRef.fr_059194537
  • Persona
  • 1921-03-05/2016-01-07

Égyptologue français.

Cherpion, Nadine

  • IdRef.fr_057693552
  • Persona
  • 1952-02-13/

Égyptologue française.

Louis-Lucas, Paul

  • IdRef.fr_057514887
  • Persona
  • 1853-02-11/1919-11-27

Juriste français.

Clédat, Jean

  • IdRef.fr_05746233X
  • Persona
  • 1871-05-07/1943-07-29

Égyptologue français.

Après avoir étudié à l’École des Beaux-Arts de Paris, Jean Clédat a étudié l'égyptologie à l’École du Louvre, à l’École Pratique des Hautes Études et au Collège de France.

À partir de 1899, il enseigne à l’École d'Anthropologie de Paris avant d'être nommé pensionnaire de l'Institut français d'archéologie orientale en 1900.

Il mena plusieurs campagnes de fouilles en Egypte pour le compte de l'Institut français d'archéologie orientale, du Service des Antiquités, du Comité de l'Art Arabe et de la Compagnie du Canal de Suez.

Il travailla ainsi sur les sites archéologiques de Meir (1899-1901), de Baouît (1901-1905), du Deir Abou Hennis (1901), du monastère de Saint-Siméon à Assouan (1903), d'Akhmîm (1903), d'Assiout (1903), des monastères de Sohag (1903, 1905-1906), de Tell Herr (1905), de Tell el-Maskhouta (1906-1908), de Mahemdia (1910), de Qasr-Gheit (1911), de Khirbet el-Flusiya (1914), de Tell Farama (1904, 1909-1911), de Qantara (1904, 1910-1911, 1914) et d'Éléphantine (1906-1908, 1910-1911).

Fakhry, Ahmed

  • IdRef.fr_05732039X
  • Persona
  • 1905-05-21/1973-06-07

Égyptologue égyptien.

Pierret, Charles Paul

  • IdRef.fr_057144281
  • Persona
  • 1836-06-25/1916-01-10

Égyptologue français.

Wipszycka-Bravo, Ewa Maria

  • IdRef.fr_057062919
  • Persona
  • 1933-11-27/

Historienne et papyrologue polonaise.

Alliot, Maurice Ferdinand

  • IdRef.fr_05695171X
  • Persona
  • 1903-09-24/1960-10-22

Égyptologue et papyrologue français.

Maurice Alliot entre à l'École Normale Supérieure en 1923, où il suit les cours de papyrologie de Pierre Jouguet, et en sort diplômé en 1926.

Nommé pensionnaire à l'Institut français d'archéologie orientale en 1930, il est envoyé sur les chantiers de Deir el-Médina et d'Abou Roach avant d'être chargé des fouilles menées à Edfou entre 1931 et 1933.

Chargé de cours, puis maître de conférences à l'université de Lyon, Maurice Alliot est nommé professeur d'égyptologie et d'histoire de l'Orient ancien en 1937. Il obtient son doctorat en 1945 et est nommé maître de conférence d'Égyptologie de la Faculté des Lettres de Paris en 1954 avant d'être nommé professeur en 1954, poste qu'il occupa jusqu'à l'année précédant son décès.

Černý, Jaroslav

  • IdRef.fr_056538782
  • Persona
  • 1898-08-22/1970-05-29

Égyptologue tchèque.

Né à Plzeň, en République Tchèque, Jaroslav Černý est une figure marquante de l’égyptologie.

Après des études à Prague, puis à Berlin, il doit travailler tout en préparant un doctorat sur le site de Deir el-Médina, sujet auquel il consacrera l’essentiel de sa vie de chercheur. Bernard Bruyère l’y accueille à partir de 1925 comme épigraphiste. Il étudie les ostraca du musée égyptien au Caire, et donne des cours à l’université Charles à Prague.

Son savoir fait de lui un des spécialistes de l’égyptien, et de l’écriture hiératique. Sa grande œuvre est la publication des ostraca documentaires de Deir el-Médina ; parallèlement, il assiste Alan Gardiner pour celle de sa propre collection, et de papyrus du British Museum. Les deux copient des inscriptions au Sinaï.

Après la Deuxième Guerre Mondiale, il copie des inscriptions de l’Ancien Empire, s’intéresse au copte, et prépare une grammaire de l’égyptien de la seconde phase. En 1943 il s’installe au Royaume-Uni, et devient peu après professeur d’égyptologie à l’université d’Oxford ; il est également membre émérite du Queen’s College. Il enseigne aux universités de Brown, Philadelphie et Tübingen, et donne un cours au Collège de France en 1968.

De 1947 à 1970, il siège au comité de l’Egypt Exploration Society et est membre de nombreuses sociétés savantes. Lors de la campagne de l’Unesco pour les monuments de Nubie, il œuvre à Amada, Gebel esh-Shams et Abou Simbel, et apporte son aide à l’étude d’El-Lessiya. Jaroslav Černý s’est aussi rendu célèbre pour son travail sur les graffitis de la montagne thébaine.

Son apport est tel que la France fait don d’un important lot d’objets de Deir el-Médina au musée Náprstek de Prague. Outre ses travaux sur la langue et l’écriture, on lui doit des ouvrages sur la religion et l’histoire du Nouvel Empire.

Plusieurs ouvrages fondamentaux sont parus à titre posthume, parmi lesquels : A Community of Workmen at Thebes in the Ramesside Period (1973), A Late-Egyptian Grammar (1975) avec S.I. Groll, et le Coptic Etymological Dictionary (1976).

Ministère des Antiquités égyptiennes

  • IdRef.fr_052592162
  • Ente
  • 1858/

Institution égyptienne ayant pour mission de surveiller les fouilles menées en Égypte et d'en diffuser les produits.

Chronologie :
1858 : Fondation par Auguste Mariette sur l'ordre du vice-roi Saïd Pacha sous le le nom de Service de conservation des antiquités de l'Égypte.
1892 : Renommé Service des antiquités de l'Égypte
1971 : Renommé Organisation des antiquités égyptiennes
1993 : Renommé Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.

Parker, Richard Anthony

  • IdRef.fr_052469263
  • Persona
  • 1905-12-10/1993-06-03

Égyptologue américain.

Jollois, Jean-Baptiste Prosper

  • IdRef.fr_052464288
  • Persona
  • 1776-01-24/1842-06-24

Ingénieur français, membre de l'expédition d'Égypte.

Né le 24 janvier 1776 à Brienon-l'Archevêque, Jean Baptiste Prosper Jollois fait ses études à l'école militaire d'Auxerre avant d'intégrer l'École polytechnique en 1794 d'où il sort diplômé en 1797.

Devenu ingénieur des ponts et chaussées, Jean Baptiste Prosper Jollois participe à l'expédition française en Égypte en qualité d'ingénieur collaborant à la commission des Sciences et des Arts. Présent en Égypte de 1798 à 1802, il explore et étudie le pays et découvre, avec Édouard de Villiers du Terrage, la tombe du roi Amenhotep III dans la Vallée des Singes à Louqsor.

Revenu en France en 1802, il devient secrétaire du comité pour la publication de la Description de l'Égypte tout en continuant d'exercer ses fonctions d'ingénieur au service du département de la Seine avant d'être nommé ingénieur en chef au service du département des Vosges, du Loiret puis de la Seine.

Il est également président de la Société royale des antiquaires de France.

Il décède à Paris le 24 juin 1842.

Menassa, Laïla

  • IdRef.fr_050544985
  • Persona
  • 1945-07-01/2020-06-17

Dessinatrice égyptienne.

Née le 1er juillet 1945 au Caire, elle a fait sa scolarité à l'Institut des religieuses franciscaines missionnaires du Caire puis a suivi les cours des beaux-arts.

Elle fut recrutée d'abord au Centre Culturel Français pendant 3 ans, de 1966 à 1969, alternant des missions de secrétariat, de surveillance des classes secondaires et les travaux de dessins (maquettes des manuels scolaires et des tableaux muraux destinés aux cours de langue).

Elle rejoignit ensuite l’Institut français d'archéologie orientale sous la direction de Serge Sauneron, qui lui confia le dessin des scènes du temple d'Esna d'après photos. La même année, elle entreprit les dessins de tombes à Deir el-Médina, puis participa aux chantiers archéologiques de Karnak-nord, Douch, Balat, notamment pour dessiner les céramiques et objets découverts lors des fouilles.

Elle est l’auteur, avec Pierre Laferrière, d’un ouvrage richement illustré sur la sāqia, machine en bois mue par la force animale utilisée pour l’irrigation des terres cultivées à partir d’un puits, publié par l'Institut français d'archéologie orientale.

Risultati da 121 a 140 di 372